___________________________________________________________________________________

PROGRAMME TEMPS 2005
Lices - 30 juin, 19h & 2 juillet, 19h
8 films - 57mn

sadescription Chat-musée, s’amuser
5mn   couleur   stéréo   2004   France
de Carole Contant
L'architecture et le galbe des corps animaux miaulent drôlement à se rencontrer.
autoproduction
autodistribution
clip

sadescription L'eau de là
3mn18   couleur & n/b   mono   2003   France
de Houssam Harfouche
Un homme se promène dans un parc un jour de pluie.
autoproduction
autodistribution
clip

sadescription Considering David and Goliath
8mn40   couleur   mono   2005   États-Unis
de Kara Hearn
Cette vidéo explore la face banale, ennuyeuse et pourtant belle des choses, aux prises avec des émotions ou des événements importants de la vie (crainte, malheur, mécontentement) avec logique, présence d'esprit et foi.
autoproduction
autodistribution
clip

sadescription Slow Force Glimpse
4mn   couleur & n/b   stéréo   2004   États-Unis
de Brook Hinton
Une rêverie fébrile, où les fugitives images entr'aperçues par la fenêtre d'un train s'insèrent dans un monde chimérique de menace et de beauté. Ce film est le premier d'une série de travaux prévue par Brook Hinton basée sur le concept de l'introjection - l'appropriation inconsciente d'un phénomène extérieur. En psychologie, ce terme s'applique habituellement à l'incorporation de personnalités ou d'idées extérieures (ex: la parole des parents) par l’individu : Hinton est plus intéressé par l'impact psychologique des choses que nous rencontrons de manière passagère.
autoproduction
autodistribution
clip

sadescription Cécilou... y es tu ?
3mn   couleur   stéréo   2004   France
de Colas Ricard
Plan séquence de Cécilou, tenant un dictaphone dans les mains.
autoproduction
autodistribution
clip

sadescription Floodland
10mn44   couleur & n/b   stéréo   2004   France
de Elie Barrau
Perdue au milieu des mers, Floodland est une émergence honteusement à la dérive. Un objet viral, un accident issu du réseau qui est son milieu naturel, en l’occurrence les flux maritimes dans les rails de navigation de la Manche; mais aussi les flux d’informations, de capitaux qui circulent virtuellement. Trop loin, ou trop près, on ne voit jamais Floodland, on en perçoit seulement l’atmosphère, selon les mots de ceux qui y sont allés. Certains sont naufragés, d’autres y vont tout les dimanches pour blanchir quelques narco-dollars ou consommer ce que l’on ne trouve pas ailleurs. Floodland est dotée d’une vie propre, qui croît au rythme des flux qui l’alimentent.
autoproduction
autodistribution
clip

sadescription Genève
6mn   couleur   stéréo   2004   France
de Augustin Gimel
Sacrifice rituel et oppression de l’individu par le pouvoir.
autoproduction
autodistribution
clip

sadescription La Nuit
17mn05   couleur   stéréo   2004   Belgique
de Catherine Menoury
La nuit est elle aussi noire ou est-elle victime de notre incapacité à voir en elle ? Nos nuits sont-elles agitées, cauchemardesques, parce qu’on a peur de ne pas voir ou est-ce la peur qui occulte nos sens ? Être dans la nuit et voir, avoir peur parce qu’on voit, rebrousser chemin, hésiter, faire le tour de nous-même, et puis, partir ou continuer. Continuer parce que le tour n’est pas complet, la boucle non bouclée. À moins que le cercle soit spirale, et alors, ne jamais pouvoir fermer définitivement les choses, mais devenir, et grandir toujours. Nous sommes sourds et aveugles, nyctalopes et clairvoyants. Nous sommes morts et vivants. La nuit est-elle si noire, lumineuse, ou blanche ?
autoproduction
autodistribution
clip